Serrure de sécurité lyon

Vous souhaitez protéger votre habitation des cambriolages et intrusions ou avez été victime d’une effraction ? La serrure est peut-être le dispositif de protection dont vous avez besoin. La serrure de sécurité : en quoi se différencie-t-elle de la serrure classique ? Comment protège-t-elle votre habitation ? Axxess Fermetures vous donne davantage d’informations.

La serrure classique : un accès simple pour les cambrioleurs

Une serrure est composée d’une gâche, d’un pêne dormant, d’un pêne demi-tour et d’un cylindre. Celui-ci comporte, entre autres : un panneton, des goupilles, des goujons, des ressorts, une variure et des vis de fixation. Face aux diverses techniques d’effraction (arrachement, percussion, perçage, crochetage…), la qualité de ces éléments déterminera la résistance de la serrure.

Une serrure classique qui n’a pas été conçue anti effraction est un jeu d’enfant pour les cambrioleurs. En effet, une serrure simple sans norme peut être crochetée en 5 à 30 secondes. Renforcer les différents éléments de la serrure nécessitera alors de passer plus de temps pour forcer celle-ci, retardera l’effraction et dissuadera le cambrioleur.

L’intérêt d’une serrure de sécurité

Une serrure de sécurité est conçue pour résister à la casse, au perçage, au crochetage… Par exemple, une serrure comportant davantage de goupilles la rendra difficilement crochetable. Aussi, certains cylindres sont équipés d’éléments supplémentaires : de procédés anti-casse, d’éléments tournants afin de protéger le cylindre en cas de perçage…

Les serrures de défense comportent plusieurs pênes et plusieurs points de verrouillage, et peuvent être renforcées par des plaques en acier, ce qui rend le système plus complexe et donc beaucoup plus compliqué à forcer pour les cambrioleurs.

Vous souhaitez davantage d’informations sur la résistance de nos serrures ? N’hésitez pas à prendre contact avec nous. Nous installons votre serrure Fichet à Lyon pour vous garantir un haut niveau de sécurité et de protection contre les cambriolages.